EDITO CARÊME 2022

Un Carême pour être à l’écoute de l’Esprit Saint qui parle à son Eglise.

Avec le Synode Universel

A l’entrée du Carême, le mercredi 2 mars,  nous nous sommes mis , ensemble, en chemin. Tournons résolument nos regards vers Pâques qui approche.

Le pape François invite l’Eglise Universelle, avec le Synode, à écouter ce que l’Esprit Saint veut dire à son peuple répandu sur toute la surface de la terre. Il se base sur le Concile Vatican II, qui, dans la Constitution Lumen Gentium 12 nous rappelle : « Le Corps entier des fidèles, oint par le Dieu Saint, ne peut se tromper en matière de croyance. Ensemble, ils manifestent cette propriété particulière par le discernement surnaturel de tout le peuple en matière de foi, lorsque, depuis les évêques jusqu’au dernier des fidèles laïcs, ils manifestent un accord universel en matière de foi et de morale ».

Mgr Alexandre Joly précise comment nous allons vivre ce Synode Universel sur la Synodalité. « La démarche synodale dans les Diocèses consiste à entreprendre un processus d’écoute, de dialogue et de discernement communautaire…… apprendre à mettre en œuvre le discernement communautaire …. En laissant l’Esprit lui-même forger en nous une mentalité vraiment synodale ».

Sur ce chemin, la Parole de Dieu aura une place centrale pour nous aider. Avec elle, tout au long de ce Carême, et même après, entrons dès à présent dans l’esprit du Synode Universel.

« Le même jour, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé (Les événements de la Passion de Jésus). Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux » (Luc 24, 13-35).

« Quel est le plan de Dieu pour l’Eglise, ici et maintenant ? »

« Comment pouvons-nous mettre en œuvre le rêve de Dieu pour l’Eglise au niveau local ? »

Le Mercredi des Cendres, le Christ lui-même nous a dit : « Prie ton Père qui est présent dans le secret » (Matthieu 6,1-6.16-18).

METTONS-NOUS EN CHEMIN, préparons-nous dans la joie et la confiance. Tournons nos yeux vers Pâques. Nous allons être plongés une nouvelle fois dans le mystère de la mort et de la Résurrection du Seigneur Jésus.

« Ce que le Seigneur nous demande est déjà pleinement contenu dans le mot « Synode » : marcher ensemble » (Livret Diocésain du Synode).

Le Premier Dimanche de Carême avec les Tentations de Jésus au désert (Luc 4,1-13), l’Esprit nous a redit à nous et à toute l’Eglise : « ECOUTE TON SEIGNEUR ! »

Nous rejoignons ici un des thèmes majeurs du Synode : ECOUTER.

Une Eglise synodale est une Eglise qui écoute. En équipes, nous prendrons le temps d’écouter à l’aide du livret proposé par le Diocèse de Saint-Flour pour vivre ce Synode dans lequel il est précisé : « Chacun écoute, de l’Evêque de Rome au plus humble des fidèles. A l’écoute de l’Esprit Saint. Ecouter bien au-delà des cercles pratiquants. A l’écoute des compagnons de voyage, ceux que nous cotoyons dans notre vie ordinaire. Une Eglise en sortie, pas repliée. Rendre compte de l’espérance qui nous habite… L’Eglise ne peut s’ouvrir qu’en faisant l’exercice de la diversité ».

Il s’agit d’écouter, non pour avoir une main mise, mais pour recevoir. Il s’agit « d’impliquer d’autres personnes qui ont des opinions différentes des nôtres … cela nécessite un effort particulier. Accepter que ceux-là peuvent nous conduire à changer notre façon de penser » (Mgr A. Joly).

Le Deuxième Dimanche de Carême avec la Transfiguration de Jésus (Luc 9,28b-36), nous rejoindrons les disciples sur la montagne. « Ils virent la Gloire de Jésus ». Nous entendrons la voix du Père : « Celui-ci est mon Fils, Celui que j’ai choisi : écoutez-le ».

Tu veux vivre ce Synode en vérité, tu veux vivre en enfant de Dieu ? Alors, fais comme les disciples, suis Jésus sur la montagne, contemple-le et RESTE AVEC LUI.

Il s’agit bien d’être avec le Christ et avec nos frères en communauté pour « entrer dans un esprit de confiance mutuelle … mettre nos pas sur le chemin qui mène à l’Eglise que Dieu nous appelle à être » (Mgr A. Joly).

Le Troisième Dimanche de Carême : le Seigneur Jésus va nous interroger fortement (Luc 13,1-9) : « Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même ». C’est à une véritable conversion que le Seigneur nous appelle, personnellement et en communauté. Nos oreilles et nos cœurs doivent s’ouvrir à CET APPEL A LA CONVERSION AFIN DE DISCERNER POUR VIVRE.

Discerner la voix de l’Esprit Saint. Comme Jésus nous le dit : « Peut-être le figuier (que nous sommes) donnera-t-il du fruit à l’avenir ».

Ancrés dans le Christ, nous allons entrer dans un processus de discernement. Discerner ensemble ce que Dieu attend de nous et de son Eglise.

La PARTICIPATION de chacun est donc indispensable. Participer dans la COMMUNION : « Apprendre à mettre en œuvre le discernement communautaire … Ecouter en commun l’Esprit Saint » (Mgr A. Joly) dans la prière et avec l’écoute de la Parole de Dieu.

Nous écoutons let regardons les signes des temps, ce que Dieu dit à tous. Le Pape François explicite ainsi cet acte de discernement : « Ecouter Dieu afin qu’avec lui nous puissions entendre le cri de son peuple ; écouter son peuple jusqu’à ce que nous soyons en harmonie avec la volonté à laquelle Dieu nous appelle ».

Il ne s’agit pas simplement de se redire ce sur quoi nous somme d’accord. Nous sommes invités à regarder « les points qui frappent une corde sensible, qui inspirent un point de vue original, qui ont un impact sur la communauté, qui ouvrent un nouvel horizon, qui invitent à la conversion » (Mgr A. Joly).

Le Quatrième Dimanche de Carême, avec le Fils Prodigue, nous contemplerons la Miséricorde du Père (Luc 15,1-3.11-32).

« Ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ».

PRENONS APPUI SUR LA MISERICORDE DU PERE.

Si cette démarche est sincère, nous sommes appelés en vivant ce Synode à « accorder une attention particulière aux voix … et aux apports des plus petits, des plus fragiles, des minorités » (Mgr A. Joly) aux personnes malades, âgées, isolées, handicapées. « Le discernement (que nous allons vivre pour écouter Dieu parler) nécessite d’intégrer les expériences positives mais également les expériences difficiles afin de refléter la réalité de ce qui a été écouté » (Mgr A. Joly).

A ces réalités doit s’en ajouter une autre : comment les laïcs sont-ils écoutés, en particulier les femmes et les jeunes ?

Le Cinquième Dimanche de Carême, nous allons entendre le Seigneur nous envoyer en MISSION. Comme à la femme adultère (Jean 8,1-11), Jésus s’adresse à nous et dit : « Va ! Choisis la Vie ! ».

Ecouter ensemble, avec la participation de chacun, sans préjugés, dans un esprit de communion, pour que le Christ nous envoie en mission.

« Un tel discernement aide nos communautés à affronter le temps présent avec l’Esprit Saint, et à entrer dans la mission que l’Esprit Saint nous donne » (Mgr A. Joly).

Le Seigneur veut nous lancer sur un chemin où nous ne maîtrisons pas tout. Oui, l’Eglise ne peut s’ouvrir qu’en faisant l’exercice de la diversité. Le Seigneur attend que nous devenions sa Présence au cœur du monde et au sein de nos communautés.

« Dans nos groupes chrétiens … comment nous sentons-nous appelés à vivre la mission et l’évangélisation ? »

« Comment s’est exercée la gouvernance au sein de notre Eglise locale ? Que donnons-nous à voir aux gens de l’extérieur avec notre manière de vivre et d’être comme Corps du Christ ? (Livret diocésain du Synode).

                                                                              Père Didier DELPIROU

PRIERE POUR LE SYNODE

Nous voici devant toi, Esprit Saint ;

en ton nom nous sommes réunis.

Toi notre seul conseiller,

viens à nous, demeure avec nous,

daigne habiter nos cœurs.

Enseigne-nous vers quel but nous orienter.

Montre-nous comment

nous devons marcher ensemble.

Nous qui sommes faibles et pécheurs,

ne permets pas que

Nous provoquions le désordre.

Fais en sorte,

que l’ignorance ne nous entraîne pas

sur une fausse route,

ni que la partialité influence nos actes.

Que nous trouvions en toi notre unité,

sans nous éloigner du chemin de la vérité

et de la justice,

En avançant ensemble vers la vie éternelle.

Nous te le demandons à toi,

qui agis en tout temps et en tout lieu,

dans la communion du Père et du Fils,

Pour les siècles des siècles. AMEN.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s